Que savez-vous du carnaval de Nice ?

Des centaines de milliers de spectateurs viennent chaque année assister à l’un des plus heureux événements niçois : le carnaval de Nice. C’est l’un des carnavals les plus célèbres du monde après celui de Rio et de Venise. Il se déroule généralement au mois de février pendant deux semaines.

Une petite histoire sur le carnaval de Nice

Les Niçois avaient l’habitude de profiter de repas riches et copieux chaque année avant de jeûner pendant 40 jours au Carême. C’était une période festive qui s’accompagne de plusieurs animations comme des bals, des danses, des mascarades et des farandoles. Les Niçois portent des déguisements pour s’amuser et prendre part à des exhibitions diverses jusqu’au Mardi-Gras. Les foules se bombardent de plâtre, de farine, de confetti et d’œufs. Plus tard, cette fête sauvage fut encadrée par un comité des fêtes initié par Andriot Saëtone. Naissent alors les cortèges de chars, les tribunes payantes et diverses mises en scène.

Le coup d’envoi de la fête

Le carnaval de Nice commence par l’entrée majestueuse du char du Roi du Carnaval, un mannequin de carton-pâte long d’une dizaine de mètres. Il est suivi par le corso, un groupe de 20 chars environ avec 300 grosses têtes. Ces effigies caricaturales ont été réalisées par des dessinateurs de presse. Au défilé se mêlent les troupes d’artistes de rue et les fanfares. A la fin du carnaval, le roi défile seul avant d’être brûlé sur un bûcher. On lançait des sucreries au temps du Moyen-âge, puis, elles se sont changées en œufs remplis de farine, puis en pois chiches. De nos, on lance des confettis en plâtre.

Les fameuses batailles de fleurs

Les batailles de fleurs sont une étape incontournable du carnaval de Nice. Des chars portent des assortiments de fleurs : mimosas, iris, marguerites, roses. Des jeunes filles et garçons déguisés en costumes extravagants lancent ces bouquets de fleurs aux spectateurs assis sur des tribunes payantes.

Post your Comments

NAME *
EMAIL *
Website